fond color

LA SEVILLANA - Les styles


Il n'y a pas de classification dans les sevillanas.
Toutefois il existe des nuances de ton en fonction des origines de celles-ci, et des circonstances dans lesquelles elles sont interprétées.
La distinction entre les styles de danse est définie en grande partie par la thématique du texte.

Sevillanas de FERIA

Sevillanas ROCIERAS

Sevillanas CORRALERAS

Sevillanas MARINERAS

Sevillanas BIBLICAS

Sevillanas LITURGICAS

Sevillanas BOLERAS

Sevillanas PARA ESCUCHAR



Lorette

Sevillanas de FERIA :

Sevillanas qui se chantent et se dansent à la Feria d'avril de Séville et dans toutes les ferias d'Andalousie. Elles sont très populaires. Elles traitent de Seville, ses monuments, ses jardins, des personnages de la ville ou simplement de la feria. C'est une sévillane de fête au ton vif et allègre. Chaque année, de nouveaux textes et de nouvelles musiques les actualisent.

- Y se amaron dos caballos
- Voy a sacarla a bailar
- Me gusta Sevilla
- La primera vez fue en Sevilla

Sevillanas ROCIERAS :

Elles sont propres à la grande fête rurale et religieuse du Pélerinage du Rocio (Romeria del Rocio) dans la Région d'Almonte et Huelva. Ses sujets traitent des différents aspects de la romeria et de son ambiance : paysages, amour naissants ou désillusions, amitié et folklore en relation avec cette manifestation. Elles se distinguent surtout par le ton mélancolique de la musique et des textes.

- La marisama me llama
- La Sevilla Rociera
- A un rociero ausente

Sevillanas CORRALERAS :

Elles ont disparu en même temps que les 'corrales de Vecindad' d'ou elles tirent leur nom. Elles naissaient, se chantaient et se dansaient dans les cours communes des pâtes de maison populaires. En Andalousie, pauvreté et promiscuité génèrent la bonne humeur et l'espièglerie (la picardia). Ces sevillanas se distinguent par une mélodie très enlevée, un ton très haut perché des femmes, typiques du peuple simple (pueblo raso) et par des textes moqueurs. EL PALI a contribué à la revalorisation de la fraîcheur et du salero de la plus sévillane des sevillanas. Les 'CORALERAS DE LEBRIJA' - vues à Béziers en 1996 - en réalisent d'excellentes interprétations.

- La liebre
- Sevilla tuvo una nina
- Burro de novia

Sevillanas MARINERAS :

Entre Huelva et Cadiz, la mer et les pêcheurs sont les themes essentiels de ces sevillanas.

- Quiero cruzar la bahia
- La barca de Tomares

Sevillanas BIBLICAS :

Elles traitent des thèmes de l'Ancien Testament. Elles sont communes dans la province de Huelva. Les 'HERMANOS TORONJO' en ont créé de nombreuses.

- La vio el Rey David

Sevillanas LITURGICAS :

Elles sont très lentes et traitent des sujets de la Semaine Sainte. Elles se chantent pendant la messe des pelerins (Misa de los romeros) au Rocio et dans d'autres cerémonies religieuses.

Sevillanas BOLERAS :

Elles tirent leur nom à la fois du bolero (danse très en vogue au XVIII° siècle) mais aussi de 'bolero' qui désignait tout danseur professionnel de l'école espagnole. Très difficiles, elles ne sont plus dansées que dans quelques académies. Elles se caractérisent par un pas plus compliqué incluant des sauts pieds joints à corps tendu (entrechats). Un exemple type en est donné dans l'excellent film de Carlos SAURA 'Sevillanas' par le GRUPO PULSO Y PUA.

Sevillanas PARA ESCUCHAR :

Nous signalerons ces sevillanas qui se définissent par leur difficulté. Elles possèdent un 'Compas' très peu lisible, et leur rythme très lent fait qu'elles sont pratiquement impossibles à danser.

- Hace mucho tiempo
icone
Valid XHTML 1.0 Transitional